08/03/2021: Assouplissements des mesures sanitaires à venir!

Bonjour,

Suite à la décision du Conseil d’Etat qui suspend l’interdiction générale et absolue de sortie de résidents d’EHPAD, je vous vous partage ce mail (du 05/03/2021 à 17h15) de la Fédération Nationale des Directeurs d’Etablissement pour Personnes Âgées (FNADEPA).

Nous saluons cette décision mais nous attendons des recommandations de mise en oeuvre de la part du ministère.

Par contre, étant donné certaines confusions constatées lors d’échanges avec quelques visiteurs, il est souhaitable d’apporter une précision pour éviter tout amalgame:

Cette décision du conseil d’Etat va permettre de laisser « sortir » les résidents (qui sont majoritairement vaccinés)… et non pas laisser « entrer » librement les visiteurs (pas ou peu vaccinés).

L’encadrement des visites et le respect des gestes barrières devra perdurer.

 

Bonjour,

Le ministère des Solidarités et de la Santé a diffusé ce matin (05/03/2021) un communiqué de presse en réaction à l’ordonnance du Conseil d’État du 3 mars qui suspend l’interdiction générale et absolue de sortie des résidents d’Ehpad.

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/decision-du-conseil-d-etat-de-suspendre-l-interdiction-de-sortie-des-residents

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie prend acte de cette décision et précise que seront proposées « dans les prochains jours de nouvelles recommandations à destination des directeurs d’Ehpad pour envisager les conséquences à tirer du succès de la campagne de vaccination en Ehpad ».

En lien, Brigitte Bourguignon a organisé, ce matin, un temps d’échange en présence notamment des représentants des familles et des fédérations, afin de travailler en concertation sur ce sujet.

La FNADEPA a ainsi fait remonter l’importance d’alléger les mesures de restriction au sein des établissements dans lesquels la majorité des résidents est vaccinée, conformément aux propositions du communiqué inter-fédérations dont la FNADEPA est co-signataire, réclamant « un pacte de responsabilité partagée afin d’assouplir les mesures sanitaires dans les établissements pour personnes âgées » .

Elle a également indiqué à la Ministre que l’arrêt du Conseil d’État avait « mis le feu aux poudres » et que plusieurs directeurs s’inquiétaient de la pression très forte de certaines familles.

Enfin, la FNADEPA a insisté sur le caractère impératif et urgent d’avoir une consigne claire du ministère afin de cadrer ces assouplissements, tout en permettant aux directeurs de prendre des mesures adaptées au cas par cas, en fonction notamment du niveau de vaccination des résidents et du personnel de l’établissement.