23/03/2020: Nos modifications d’organisation

Aujourd’hui, lundi 23 mars 2020, je vous apporte quelques informations quant à la gestion de la maison et la période difficile à venir.

Tout d’abord, je tiens à préciser que nous ne comptons aucun cas suspect et aucun malade atteint du COVD-19.

Actuellement, notre credo est « Chaque jour sans contamination est une victoire« !

Cependant, nous mettons tout en oeuvre pour être prêt le jour où ce fichu virus passera notre porte!

Pour votre information, nous avons élaboré un Plan de Continuité d’Activité (PCA). Celui-ci est censé prévoir anticiper les périodes où nous agirons en sous-effectif… Comme nous l’a demandé l’Agence Régionale de Santé (ARS), ce PCA doit prévoir un sous-effectif de moins 20%… Dans notre soucis d’anticipation, nous avons préféré pousser cette réflexion avec 40% d’effectifs en moins! Pas une mince affaire lorsqu’on sait que les EHPADs (et la Maison Saint Michel ne fait pas exception à la règle) manquent de moyens humains pour accompagner nos aînés!

Notre nouvelle organisation comporte 3 stades:

1- LA SIMPLIFICATION ORGANISATIONNELLE (mise en place depuis jeudi 19 mars)

Ce stade répond à 2 objectifs à savoir l’anticipation, la communication.

Il permet d’anticiper notre mode d’accompagnement dégradé à venir lorsqu’il y aura de l’absentéisme tout en assurant l’accompagnement essentiel des résidents à savoir l’hygiène et les repas. L’entretien est recentré sur la désinfection des endroits stratégiques tels que les sanitaires, les poignées de portes, les rampes, les interrupteurs, les barres de lits… A ce stade, où nous ne comptons pas d’absent, notre choix a été de recruter des renforts sans attendre l’absentéisme. Autant que possible, nous comptons un professionnel supplémentaire à chaque étage.

Ce « sur-effectif » temporaire nous permet de répondre au deuxième objectif qu’est la communication! Tout le temps disponible dont nous disposons, nous essayons de le mettre au service des communications avec les familles (Téléphone; Skype; Whatsapp; Famileo/animeo; site internet…). Nous prenons également plus de temps avec les résidents pour discuter ou simplement sortir dans le parc. Ce temps est important car les animations collectives ont été arrêtées dès le 16 mars 2020.

Nous appliquons les gestes barrières depuis février et nous prenons de nouvelles mesures pour que les résidents s’y mettent également. Mise à part notre pédagogie en la matière, nous avons dû instaurer la prise des repas en chambre afin de limiter les rassemblements au sein de la maison. Aussi, depuis jeudi 19 mars 2020, nous distribuons tous les repas pour tous les résidents en chambre. Afin d’également assurer ce principe de distanciation au sein de l’unité Orgerais, les repas sont servis au sein du patio, ce qui permet d’espacer les tables et les convives. Dans le cas d’un confinement général des résidents au sein de leur chambre, nous serions prêts à y faire face… cette disposition n’est cependant pas appliquer pour le moment car la période épidémique risque de durer et un confinement trop long n’est pas sans risque sur la santé physique et mentale de nos aînés. Pour ce suivi psychologique, Stéphanie MENOU (psychologue) augmente son temps de travail pour à terme le passer à temps plein. Le centre hospitalier Guillaume Regnier se propose également d’assurer des téléconsultations psychiatrique si cela s’avère nécessaire.

2- Mode dégradé Niveau 1 avec 20% d’absentéisme

L’accompagnement et l’entretien se concentre sur l’essentiel. L’accompagnement à la vie sociale sera peu à peu mis de côté avec diminution voire suppression du temps disponible pour la communication avec les familles. Ce mode organisationnel se base sur le fonctionnement déjà opéré en week-end habituellement avec un effectif moindre et des horaires de coupe pour les professionnels. Certains salariés sont susceptibles de revenir en week-end et d’augmenter temporairement leur temps de travail.

3- Mode dégradé Niveau 2 avec 40% d’absentéisme

L’organisation est similaire à la précédente avec le renfort de l’ensemble des fonctions supports (comptable; ressources humaines; agents techniques; qualiticienne; gouvernante; ergothérapeute…). Espérons que nous n’allions pas jusqu’à ce stade!

A noter que face à ce potentiel absentéisme, nous pouvons compter sur notre coopérative MEDICOOP 35 et l’ensemble des associations membres!

Voici les grandes lignes de notre PCA.

D’autres articles viendront vous tenir informés des actualités de la Maison.

Lavez-vous les mains!

Gardez vos distances!

Toussez dans votre coude!

RESTEZ CHEZ VOUS!

Bien à vous,

Julien BACHY